Ce site utilise des témoins dans le but de vous fournir un service plus personnalisé et plus rapide. En faisant usage de ce site, vous acceptez nos conditions d’utilisation des témoins. Veuillez lire notre déclaration sur l’utilisation des témoins pour obtenir plus de renseignements sur les témoins que nous employons et sur la façon de les supprimer ou de les bloquer.

Favori Courriel Imprimer cette page

Marchés émergents : choix stratégique ou impératif commercial?

L'immobilier en bref, automne/hiver 2010-11


Téléchargez

Pour les investisseurs stratégiques du secteur immobilier au Canada, la solidité relative de l’économie canadienne et du dollar canadien a sans nul doute généré des occasions d’investissement à court terme aux États-Unis. Toutefois, si nous regardons vers un avenir plus lointain, force est de constater la possibilité que nous nous trouvions au beau milieu d’une métamorphose des pouvoirs mondiaux : l’influence économique se déplace, passant des moteurs économiques classiques du monde (à savoir, les États-Unis, l’Europe et le Japon) à la région Asie-Pacifique (Chine et Inde). Généralement, quand l’activité économique et l’emploi mènent le bal, l’immobilier et l’infrastructure leur emboîtent le pas. Pour les investisseurs recherchant une croissance élevée, cela signifie que le redéploiement des capitaux du marché immobilier vers l’Asie pourrait devenir un impératif plutôt qu’un choix.

 


Chez nous, l’évolution des exigences réglementaires et d’information financière se poursuit, alors que les entités ayant l’obligation publique de rendre des comptes se préparent à la mise en application des Normes internationales d’information financière (IFRS). Dans certains cas, les IFRS auront des répercussions allant bien au-delà de l’information financière; pour les propriétaires, le cadre de comptabilisation des contrats de location proposé en est un exemple. Ce changement de norme comptable pourrait avoir une incidence sur la stratégie de location d’une entité et la manière dont les propriétaires et les locataires font des affaires en général.

Ce numéro étudie également les considérations d’ordre fiscal qui peuvent avoir un effet considérable sur le rendement des investissements pour les investisseurs canadiens.

Pour en apprendre davantage sur ces défis et la façon qu’ils affecteront le secteur immobilier en 2011, lisez le numéro d'automne de L'immobilier en bref.

Questions? Plus de renseignements?

Nous joindre