Ce site utilise des cookies dans le but de vous fournir un service plus personnalisé et mieux adapté. Merci de bien vouloir lire la notice d'information sur les cookies et les informations relatives à leur effacement ou leur blocage.

Favori Email Imprimer cette page

Analyse comparative des structures associatives à travers le monde

Le secteur associatif s’exprime avec des spécificités liées aux relations des populations avec les Etats et les gouvernements, et à l’implication des Etats dans un secteur. En effet, l’histoire, la culture et les orientations politiques des pays expliquent souvent les différences. C’est ce que souligne cette étude sur les pratiques associatives dans une vingtaine de pays.

Découvrez les résultats majeurs :

  • En Europe occidentale, l’Etat finance majoritairement le secteur associatif, alors qu’aux Etats-Unis ou en Suède, les fonds privés sont majoritaires. Or, le niveau d’implication des Etats a une forte incidence sur la structuration des ressources. Aux Etats-Unis et en Suède, les fonds publics sont inférieurs à 50 % du total des ressources du secteur, alors qu’en Belgique, en Allemagne et en France ils les dépassent largement.
  • La plupart des pays ont mis en place des réglementations spécifiques pour permettre au secteur de bénéficier d’exonérations d’impôts et d’incitations fiscales à destination des donateurs. Ces avantages sont souvent associés à des obligations de contrôle et de transparence.
  • La comparaison entre les secteurs d’activité fait ressortir des différences fondamentales entre les pays. En Belgique, par exemple, l’Education est un secteur prédominant alors qu’en Allemagne et en Suède, elle relève principalement du secteur public.
  • En matière de financement, les comparaisons liées aux secteurs d’activité montrent qu’il existe également de nombreuses différences. Si en Allemagne, le secteur cultuel dispose de fonds publics très importants, en France, il est essentiellement financé par les dons et legs du secteur privé.

Pour en savoir plus et connaître les bonnes pratiques à l’international, consultez l’étude.

 

En savoir plus

Restez connectés
En savoir plus
sur Deloitte