Ce site utilise des cookies dans le but de vous fournir un service plus personnalisé et mieux adapté. Merci de bien vouloir lire la notice d'information sur les cookies et les informations relatives à leur effacement ou leur blocage.

Favori Email Imprimer cette page

Property Index

Overview of European Residential Markets


DOWNLOAD  

Pour la seconde année consécutive, le cabinet a mené une analyse comparative des conditions de logement des Européens en 2012. A travers 12 pays européens* ainsi qu’en Russie, les équipes ont étudié la taille des parcs immobiliers, les m² disponibles, la superficie moyenne des logements, leur prix, ainsi que le taux d’endettement en immobilier de la population. L’étude révèle que la récession économique a accentué l’hétérogénéité des marchés résidentiels.

Découvrez les points clés :

  • Le parc de logement de l’Union européenne (UE) est resté stable en 2012 : 473,6 appartements.
  • La croissance des prix de l’immobilier résidentiel est élevée, avec néanmoins un contraste important entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest, déjà constaté en 2011.
  • Londres et Paris restent les capitales les plus chères d'Europe avec un coût moyen qui atteint près de 10 000 €/m² pour Londres et 8 300 €/m² pour Paris.
  • A Munich et Moscou, les prix dépassent la moyenne nationale de plus de trois fois (355% de la moyenne nationale).
  • La moyenne de l’endettement lié au parc de logements de l'UE reste stable (51,7%). Les nouveaux entrants de l’UE, enregistrant les salaires les plus bas, ont le plus faible niveau d’endettement immobilier par habitant.

Plus de détails dans l’étude (en anglais).

* Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne et Royaume-Uni.

Restez connectés
En savoir plus
sur Deloitte