Ce site utilise des cookies dans le but de vous fournir un service plus personnalisé et mieux adapté. Merci de bien vouloir lire la notice d'information sur les cookies et les informations relatives à leur effacement ou leur blocage.

Favori Email Imprimer cette page

Une vision étudiante de l’entreprise, entre pragmatisme et idéalisme

3e édition de l’étude Deloitte sur « L’entreprise idéale de demain »

Neuilly-sur-Seine, mardi 23 avril 2013 - Deloitte met au cœur de son ambition l’employabilité et le développement de ses collaborateurs. Afin de rester au plus près des attentes des jeunes talents, Deloitte a renouvelé pour la 3e année l’étude sur « L’entreprise idéale de demain » en partenariat avec JobTeaser. Les résultats permettent de dessiner le portrait de « l’entreprise de demain » telle que les jeunes d’aujourd’hui l’imaginent.

D’après Philippe Burger, Associé responsable Capital Humain chez Deloitte : « Il est essentiel pour une Direction des ressources humaines de comprendre les attentes des salariés afin de maintenir leur motivation et leur engagement. Mais il est tout aussi essentiel de comprendre les attentes des jeunes collaborateurs de demain afin de pouvoir y répondre au mieux dans sa promesse employeur. »

L’entreprise de demain doit être internationale, mais à taille humaine

Cette édition confirme à nouveau l’attrait des étudiants pour les sociétés de taille moyenne (41% des étudiants dont 58% de femmes). Ces entreprises devront cependant proposer un environnement résolument international (plébiscité par 81% des étudiants), comme le confirme l’étude L’humeur des jeunes diplômés qui montre que 27% des jeunes diplômés envisagent leur avenir professionnel à l’étranger. « On voit ici tout le paradoxe et les contradictions de cette génération qui souhaite évoluer dans une entreprise de taille moyenne mais à dimension et vocation internationales. L’enjeu pour les organisations résidera dans une nécessaire adaptation et évolution non seulement de l’entreprise mais aussi du management au contact de ces futurs arrivants sur le marché du travail» précise Gabriel Bardinet, Manager Capital Humain chez Deloitte.

Si le pur télétravail semble toujours aussi peu plébiscité, seuls 4% des répondants l’envisagent (comme en 2012) ; en revanche, 96% aimeraient bénéficier d’une flexibilité entreprise/domicile (pourcentage similaire entre les hommes et les femmes). Pour autant, 6 étudiants sur 10 semblent préférer un poste nomade plutôt que sédentaire, et 9 étudiants sur 10 ne souhaitent pas travailler seul mais en équipe. Comme en 2012, la polyvalence des missions est mise en avant par 9 étudiants sur 10, seuls quelques profils d’ingénieurs semblant préférer un haut niveau de spécialisation. « Le poste idéal est donc un poste polyvalent nomade mais intégré au sein d'une équipe, si possible internationale, et avec des horaires flexibles permettant de s’adapter aux contraintes personnelles » souligne Nicolas Lombard, Co-fondateur de JobTeaser.

vs 13% en 2012 et 19% en 2011), et ce quelle que soit la formation de l’étudiant. Pour autant, les directions financières conservent leur pouvoir d’attraction pour près d’un quart des étudiants interrogés.

Les secteurs du high tech (11%), et de la grande consommation (10%) sont de plus en plus plébiscités par la jeune génération. Les profils d’ingénieurs sont plus attirés par les familles industrielles (production, qualité, …) ou informatiques, quand les profils d’écoles de commerce privilégient le marketing (19%), la finance (26%) ou les postes de direction générale (17%).

Politique de rémunération, entre équité et individualisation

Si 54% des étudiants aspirent à une grande équité dans les rémunérations, 38% souhaitent dans le même temps une prise en compte forte de leurs compétences dans le niveau de rémunération. Pour autant, ils privilégient massivement leur personnalité (52%) par rapport à leur formation (20%) dans les critères de choix d’un recrutement.

« Le salaire idéal devra reconnaître la performance de chacun avec une rémunération variable de l’ordre de 25 à 30% du salaire de base ce qui est nettement supérieur à ce qui se pratique en début de carrière où le bonus est de l’ordre de 5 à 8% maximum du salaire de base » souligne Gabriel Bardinet (selon l’étude sur les Rémunérations individuelles Deloitte 2012).

Contrairement à leurs aînés qui positionnent la rémunération monétaire comme leur première attente en termes de rétribution (Etude MobiCadres Deloitte - Nomination), les étudiants la positionnent à la troisième place (23%), largement derrière l’intérêt du travail (35%) et le développement de carrière (26%). Enfin, comme en 2011 et 2012, cette nouvelle génération souhaite être associée aux bénéfices de l’entreprise (58% des hommes et 74% des femmes).

Un management plus participatif et centré sur le relationnel

67% des étudiants considèrent que les qualités du manager devraient être avant tout relationnelles plutôt qu’organisationnelles. Pour 72% d’entre eux, le management devrait être participatif plutôt que directif. Pour autant, les étudiants attendent de leur manager qu’il soit « organisé et structuré » (29%) mais aussi « enthousiaste et communicatif » (21%). L’expertise ne recueille que 5% des attentes.

« Ce sont les traits caractéristiques de la Génération Y. En effet, elle ne considère pas que l’autorité vienne uniquement de la compétence ou de l’expertise, mais elle attend de leurs managers qu’ils leur fassent confiance, et soient à leur écoute. Les entreprises devront modifier leur mode de management pour arriver à conserver les talents » précise Nicolas Lombard.

« Cette génération a une vision très réaliste du monde de l’entreprise et absolument pas désabusée, comme ce que nous pourrions craindre dans le contexte actuel. Elle est également pragmatique : le travail n’est pas une finalité en soi, cela peut être une source d’épanouissement s’il s’adapte à leur mode de fonctionnement, leurs envies de trouver du sens et pour autant que l’on soit à leur écoute » conclut Philippe Burger.

Méthodologie

Réalisée entre le 11 mars et le 7 avril 2013 par le cabinet Deloitte au travers d’un questionnaire en ligne anonyme, l’étude a été menée auprès de 1 065 étudiants. Parmi ces répondants, 54% sont des femmes et 46% des hommes, 68% sont en écoles de commerce et 83% connaissent le monde de l’entreprise au travers d’un premier emploi (et non un stage).


A propos de Deloitte

Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.

Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Fort d’un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Nos 193 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service. En France, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs – des grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l’expertise de ses 6 800 collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement.

© 2013 Deloitte SA

A propos de JobTeaser

JobTeaser.com est une plateforme web de découverte, d’échanges et de recrutement entre les entreprises et les étudiants et jeunes diplômés qui s’articule autour de vidéos, de chats-live, d'évènements de recrutement et d'offres de stage et emploi.

Vous êtes à la recherche d’un coup de pouce pour vous aider à trouver un stage ou un premier emploi au sein des meilleures entreprises ? Rendez-vous sur JobTeaser.com : LE site qui vous fait découvrir les entreprises et les métiers en vidéo, vous propose des offres de stages et d’emploi adaptées à votre profil et vous permet enfin d’échanger en direct avec les recruteurs.

Sur JobTeaser.com, vous pourrez découvrir en vidéos des métiers comme auditeur financier, consultant, conseiller en fusion-acquisition et bien d'autres dans le domaine de l'audit, du conseil ou de la finance, mais aussi des entreprises comme Deloitte et des conseils pour préparer votre projet professionnel ou votre entretien d'embauche et plus largement des offres de stage et emploi.

Pour en savoir plus : www.jobteaser.com

Contacts

Nom:
Sarah Panchbhaya
Société:
Deloitte
Fonction:
Relations Presse
Téléphone:
Email
spanchbhaya@deloitte.fr
Nom:
Marie Goislard
Société:
Agence Rumeur Publique
Fonction:
Téléphone:
+ 33 (0)1 55 74 52 33
Email
marie@rumeurpublique.fr

En savoir plus

Restez connectés
En savoir plus
sur Deloitte