Ce site utilise des témoins dans le but de vous fournir un service plus personnalisé et plus rapide. En faisant usage de ce site, vous acceptez nos conditions d’utilisation des témoins. Veuillez lire notre déclaration sur l’utilisation des témoins pour obtenir plus de renseignements sur les témoins que nous employons et sur la façon de les supprimer ou de les bloquer.

Favori Courriel Imprimer cette page

Les PCGR canadiens à la croisée des chemins

Quelle voie choisir pour les sociétés privées : les NCECF ou les IFRS?


 Télécharger les fichiers ou documents  
Les PCGR canadiens à la croisée des chemins


Download

En 2011, les sociétés privées commenceront à publier leurs rapports financiers selon les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) ou les Normes internationales d’information financière (IFRS). Même si les deux cadres de normes d’information financière s’inspirent des PCGR canadiens actuels du Manuel de l’ICCA, qui seront retirés progressivement la même année,  ils comportent des différences marquées. La rigueur accrue des exigences des IFRS en matière de divulgation a fait l’objet de bien des débats, mais ce n’est qu’un des nombreux facteurs dont les sociétés privées doivent tenir compte.


Prendre une décision éclairée
Cela exige d’abord d’analyser les éléments à prendre en considération en regard de la société, de la comptabilité et des parties prenantes et des répercussions du choix des NCECF pour les sociétés fermées par rapport aux IFRS. Les deux cadres de normes favorisent une information financière crédible qui permet aux investisseurs et aux autres parties prenantes de surveiller la performance de l’entreprise, mais le choix ultime se résume à en évaluer les différences à la lumière des besoins d’information des parties prenantes et des intermédiaires. Il n’y a pas de réponse unique. Voici quelques-uns des éléments clés dont il faut tenir compte:

  • Quels éléments opérationnels et stratégiques faut-il prendre en compte maintenant et plus tard?
  • Quelles sont les différences entre les deux cadres de normes d’information financière?
  • Quand doit-on prendre la décision?
  • Si l’on adopte maintenant l’un des cadres de normes, pourra-t-on opter pour l’autre plus tard?
  • Que nécessitent les préparatifs et la gestion d’une conversion efficace?
  • Y aura-t-il d’autres choix possibles plus tard?

Pour répondre à ces questions, les professionnels des Services aux sociétés privées de Deloitte ont rédigé Les PCGR canadiens à la croisée des chemins, document conçu pour aider les décideurs des sociétés privées à examiner les avantages et les désavantages des NCECF pour les sociétés privées et des IFRS. Outre la présentation de généralités, il fournit un instantané de plusieurs normes particulières, qui compare clairement ces deux cadres aux PCGR canadiens actuels. Bien que cette publication ne constitue d’aucune façon une comparaison exhaustive, elle procure un cadre pour amorcer une discussion plus approfondie.

Télécharger Les PCGR canadiens à la croisée des chemins