Ce site utilise des témoins dans le but de vous fournir un service plus personnalisé et plus rapide. En faisant usage de ce site, vous acceptez nos conditions d’utilisation des témoins. Veuillez lire notre déclaration sur l’utilisation des témoins pour obtenir plus de renseignements sur les témoins que nous employons et sur la façon de les supprimer ou de les bloquer.

Favori Courriel Imprimer cette page

Réorientez votre carrière

Rester en contact permet aux anciens d’atteindre leurs objectifs professionnels

Réorientez votre carrière Rester en contact  avec le Réseau des anciens vous permettra d‘atteindre vos objectifs professionnels et réorienter votre carrière. Brad Denver a assisté il y a quelques années à un événement du Réseau des anciens, et c’est là qu’une conversation s’est amorcée qui l’a ramené chez Deloitte. À sa sortie de l’université, Brad avait trouvé un premier poste de spécialiste de la mise en œuvre des progiciels de gestion intégrés PeopleSoft chez Deloitte, où il est resté de 1996 à 1999.


Il avait ensuite quitté le Cabinet pour un emploi lui donnant l’occasion de voir du pays. Mais, comme il avait gardé le contact, il a appris que Deloitte souhaitait développer ses capacités d’analyses comparatives mondiales sur le marché canadien. « C’est en prenant un verre avec d’autres anciens, lors d’une de nos rencontres, que j’ai décidé que ce poste m’intéressait », se souvient-il. Et c’est ainsi qu’il est revenu chez Deloitte, fort de plusieurs années d’une expérience précieuse, gagnée en tant que directeur national pour une firme spécialisée dans les analyses comparatives mondiales. Il dirige aujourd’hui les activités canadiennes de Deloitte dans ce domaine.  

« C’est fascinant de voir combien de gens reviennent », fait remarquer Richard Carson, le champion du Réseau des anciens. La tendance à réintégrer Deloitte après d’autres expériences professionnelles est, en effet, assez répandue. Qu’est-ce qui ramène donc tous ces gens chez nous? « Je crois que c’est notre culture, le genre d’entreprise que nous sommes et la façon dont nous traitons notre personnel », avance-t il. D’autres citent le calibre des gens, le climat de camaraderie et les solides amitiés qu’ils ont nouées. Ce retour est évidemment plus facile pour ceux qui ont gardé le contact. « Ayant conservé des relations suivies avec des gens de chez Deloitte et de bons souvenirs de mes débuts là-bas, j’y suis retourné dans d’excellentes conditions, à un poste qui me convenait parfaitement », mentionne Brad. Il y en a cependant qui craignent l’idée qu’un tel retour donnerait d’eux. « J’ai vu des gens en poste dans divers secteurs qui sont malheureux, mais qui n’osent pas revenir ici, raconte Chris Johnston, de Calgary. Peut-être s’imaginent-ils que ce serait perçu comme un constat d’échec. »

«C’est fascinant de voir combien de gens reviennent. Je crois que c’est notre culture, le genre d’entreprise que nous sommes et la façon dont nous traitons notre personnel.»
- Richard Carson

 

Chris, lui, n’a pas eu de tels états d’âme et il se félicite de la décision qu’il a prise. « Je suis très content de ma situation », assure-t-il. Il est revenu dans le Cabinet en 2006, voilà près de cinq ans. « Je bénéficie de beaucoup de souplesse dans mon travail, je suis bien payé et je ne fais pas plus d’heures que dans l’entreprise où j’étais auparavant. » Après son départ du Cabinet, il avait gardé le contact avec deux associés avec qui il avait travaillé dans le cadre de plusieurs missions. « Nous nous retrouvions à l’occasion pour déjeuner, et j’assistais aux rencontres des anciens de Deloitte à Calgary. » Cela a facilité sa réintégration dans l’équipe le moment venu.

Revenir chez Deloitte, ce n’est pas forcément revenir y travailler. Cela peut simplement vouloir dire assister à une réception et reprendre contact avec d’anciens collègues et amis. Comme l’avoue Amy Glynn d’Halifax : « Au début, j’allais aux rencontres des anciens dans le simple espoir d’y revoir mes anciens amis. » Mais, le jour où on cherche à changer d’emploi, le Réseau des anciens du Cabinet est alors l’endroit idéal pour commencer à prospecter.

Dites-vous bien aussi que, en tant qu’ancien de Deloitte, vos besoins évoluent au cours de votre carrière. Les premières années, il se peut que vous soyez uniquement soucieux de poursuivre votre formation continue et de revoir de vieux amis. Mais, au fur et à mesure que vous avancez dans votre carrière, vous trouverez peut-être que les outils conceptuels et les formations qu’offre Deloitte vous aident à vous bâtir une réputation de stratège ou de leader potentiel. Une fois que vous avez fait votre trou dans votre secteur, vous vous retrouvez à même de faire des recommandations ou de demander au Cabinet de répondre à un appel d’offres. Arrivé là, ce sont moins d’anciennes amitiés qui vous motivent, mais plutôt des nécessités d’affaires. Pour les associés à la retraite, il s’agit principalement d’entretenir un réseau professionnel et de se tenir au courant des tendances sectorielles – particulièrement pour ceux qui font partie de conseils d’administration ou qui travaillent dans le domaine de la philanthropie. Quelle que soit votre sphère d’influence, le maintien du contact peut concourir à la réalisation de vos objectifs professionnels.

Réorienter votre carrière est un des avantages à rester en contact grâce au programme du Réseau des anciens. Découvrez les autres avantages :

 

Questions? Plus de renseignements?

Nous joindre