This site uses cookies to provide you with a more responsive and personalised service. By using this site you agree to our use of cookies. Please read our cookie notice for more information on the cookies we use and how to delete or block them

Marque page Email Imprimer cette page

Le rendement de la PME moyenne sous pression pour la 2e année consécutive

Tandis qu’à fin 2010, la moitié des entreprises enregistrait un rendement opérationnel (à savoir EBITDA sur chiffre d’affaires) de 8,7 % ou mieux, ce chiffre a chuté à 8,2 % à fin 2012. De même, le rendement financier net a systématiquement diminué au cours des deux dernières années, passant de 8,1 % fin 2010 à 7,1 % fin 2012.

Le “return on capital employed” traduit la rentabilité pour les actionnaires et autres pourvoyeurs de fonds (c’est-à-dire, des banques et sociétés de leasing). L’an dernier, pour chaque euro investi, la PME belge moyenne a généré une rentabilité brute de 5,8%. Soit, à nouveau, une diminution par rapport à 2010.

Amélioration du rendement uniquement au sein du secteur tertiaire

En termes de rentabilité, le secteur tertiaire s’oppose à la tendance baissière, avec une hausse du rendement financier net de 9,7 % fin 2010 à 9,9 % fin 2012, ainsi qu’une forte croissance du return on capital employed de 7,1% fin 2010 à 8,2% fin 2012.

Cliquez sur le tableau pour obtenir un écran plus grand.

Material on this website is © 2014 Deloitte Global Services Limited, or a member firm of Deloitte Touche Tohmatsu Limited, or one of their affiliates. See Legal for copyright and other legal information.

Deloitte refers to one or more of Deloitte Touche Tohmatsu Limited, a UK private company limited by guarantee, and its network of member firms, each of which is a legally separate and independent entity. Please see www.deloitte.com/about for a detailed description of the legal structure of Deloitte Touche Tohmatsu Limited and its member firms.

Get connected

 

 

More on Deloitte
Learn about our site