This site uses cookies to provide you with a more responsive and personalised service. By using this site you agree to our use of cookies. Please read our cookie notice for more information on the cookies we use and how to delete or block them

Marque page Email Imprimer cette page

PME - L’immobilier est-il un bon investissement?

Auteur: Tax & Legal Services

Si on se pose la question au niveau du produit d’investissement même, on ne peut répondre que par l’affirmative. Découvrez pourquoi.

La spécificité de l’immobilier, une raison d’investir

Penchons-nous sur le livre «Dance with chance» rédigé par trois spécialistes de l’université INSEAD. Les auteurs analysent si les résultats de notre comportement d’investissement sont le produit de la chance, ou si nous sommes en mesure de les influencer par notre comportement. Les auteurs ont formulé quatre conseils: soyez patient, soyez conscient des risques, soyez mesuré, et soyez équilibré. Selon les auteurs, ceux qui suivront ces conseils pourront contrôler les résultats de leur comportement d’investissement. Les deux premiers conseils sont évidents.

  • Par «Soyez mesuré», les auteurs entendent que, pour constituer un portefeuille d’investissement, il ne faut pas verser dans les extrêmes, et veiller à ce que le portefeuille soit équilibré (en valeur et en volume).
  • Avec le conseil «Soyez équilibré», ils font référence à la perspective du temps. En matière d’investissement, les résultats passés, actuels et futurs ne sont en rien liés; vous devez donc oser revoir votre portefeuille, l’équilibrer et le rééquilibrer. Lorsqu’on analyse les propriétés intrinsèques des investissements au regard des conseils formulés par les scientifiques, on en arrive à la conclusion qu’au moins trois desdits conseils sont caractéristiques des investissements dans l’immobilier.
  • Abstraction faite des transactions d’achat et de vente, nous devons reconnaître que tout investissement dans l’immobilier requiert du temps. Location, usufruit, emphytéose, superficie: tous ces actes sont conclus pour une longue période. Tout investissement dans l’immobilier favorise la prise de conscience des risques. Un bien immobilier est quelque chose de concret: il peut être évalué en fonction de sa situation, de son état et du marché.
  • Enfin, les investissements dans l’immobilier sont généralement mesurés. Si une personne vit dans une maison de rangée, elle ne va pas acheter de villa. L’achat d’un bien immobilier implique également l’intervention d’un notaire et bien souvent d’une banque, qui auront également un regard critique sur la transaction. Investir dans l’immobilier est donc un acte tout à fait mesuré. Il est par conséquent intéressant d’investir dans l’immobilier, car la spécificité de ce type d’investissement vous oblige à accomplir des actes dans lesquels la chance n’intervient pas, mais où vous influencez le résultat de votre investissement.

Les investissements ont également leurs limites

Les investissements immobiliers sont illiquides, et sont souvent porteurs de latences fiscales assez importantes. Il est par conséquent important de bien structurer chaque investissement immobilier. L’immobilier a également un ancrage géographique. Si vous investissez à un endroit précis, vous ne pouvez pas le faire n’importe où ailleurs. De plus, il s’agit bien souvent de gros montants. Ces deux barrières peuvent être abaissées en s’associant. Grâce aux associations, vous pouvez mobiliser plus de fonds et investir dans plus d’endroits. Enfin, vient la question du financement. L’appétit des banques en matière de financement immobilier a clairement diminué. Pour contourner ce problème, vous pouvez par exemple vous tourner vers un financement alternatif, par exemple des fonds privés ou des certificats immobiliers privés.

Tout investissement dans l’immobilier, en tant que produit financier, est utile, car la spécificité du bien immobilier offre plus de chances que les résultats de l’investissement soient la conséquence d’actes réfléchis, au lieu d’être le fruit de la chance. Ceci dit, les investissements immobiliers ont aussi leurs limites. C’est pourquoi nous conseillons de créer une structure optimale, de s’associer dans la mesure du possible et d’envisager un financement alternatif.


Publié le 19/02/2014.

Material on this website is © 2014 Deloitte Global Services Limited, or a member firm of Deloitte Touche Tohmatsu Limited, or one of their affiliates. See Legal for copyright and other legal information.

Deloitte refers to one or more of Deloitte Touche Tohmatsu Limited, a UK private company limited by guarantee, and its network of member firms, each of which is a legally separate and independent entity. Please see www.deloitte.com/about for a detailed description of the legal structure of Deloitte Touche Tohmatsu Limited and its member firms.

Get connected

 

 

More on Deloitte
Learn about our site