This site uses cookies to provide you with a more responsive and personalized service. By using this site you agree to our use of cookies. Please read our cookie notice for more information on the cookies we use and how to delete or block them.

Bookmark Email Print page

Les activités des PSF

  Français | English

Les défis stratégiques de l’industrie

Avec une croissance de plus de 70% sur les 6 dernières années, les PSF se sont rapidement développés. Le Luxembourg compte près de 320 PSF agréés par la CSSF en 2013, contre 170 en 2004.

Cet élan du marché pour l’industrie des PSF reflète notamment la « conversion » de certains acteurs du secteur qui ont entrepris d’obtenir l’accréditation, combinée à l’environnement attractif du Luxembourg.

Ce développement a été tout d’abord favorisé par les changements législatifs et réglementaires. Un des derniers en date concerne la loi du 13 juillet 2007, qui a transposé sur le plan national la Directive européenne sur les Instruments du Marché Financier (MiFID). De plus, la Loi a introduit de nouvelles catégories de PSF.

Pourquoi le Luxembourg?

  • Numéro 1 de la gestion de fortunes dans la zone euro
  • Près de 150 institutions bancaires de 25 pays différents et 320 PSF en activité
  • Centre mondial leader en matière de distribution de fonds
  • Une des économies les plus compétitives au monde
  • Un environnement politique et social très stable
  • Une position stratégique au coeur de l’Europe
  • Une main d’oeuvre qualifiée, multiculturelle, et multilingue
  • Des autorités flexibles, favorisant le développement du secteur financier
  • Une politique anti-blanchiment rigoureuse
  • Un régime fiscal attractif

Bien que nous pensions que l’impact de l’industrie des PSF ait toujours été, par le passé, sous-estimé par rapport à celui des banques, la valeur ajoutée par employé pour les PSF lui est pourtant similaire. Les PSF comptent pour près d’un tiers des emplois de l’industrie financière.

Selon les dernières estimations de la CSSF, au 30 juin 2013, le secteur des PSF emploie 14.839 personnes, tandis que celui des banques « seulement » moins de deux fois ce chiffre.

Les PSF se placent au 2ème rang des employeurs de l’industrie financière au Luxembourg.

Les PSF ont typiquement une grande autonomie décisionnelle et peuvent se targuer de leur indépendance par rapport aux produits qu’ils proposent, de leur liberté de manœuvre et de professionnels très expérimentés et animés par un esprit d’entreprenariat. En outre, certains types de PSF, grâce au passeport européen auxquels ils peuvent prétendre, ne sont pas nécessairement affectés lorsque des clients changent de banque dépositaire, même en cas de rapatriement hors du Luxembourg, si bien qu’ils gardent leur mandat et les revenus liés.

L’origine souvent internationale des PSF leur permet de répondre aux besoins de leurs clients plus facilement en élargissant considérablement leurs horizons et les expériences qu’ils mettent à leur service. De plus, le Luxembourg profite d’une supervision très professionnelle, renforçant la crédibilité des PSF. Les PSF entreprises d’investissement bénéficiant du passeport européen ont une flexibilité considérable par rapport à leurs clients en Europe.

En outre, le Luxembourg est un pays qui sait s’adapter, toujours flexible et ouvert à de nouveaux concepts. En juin 2010 par exemple, l’Association Luxembourgeoise des Family Office (LAFO) a été créée. Les acteurs impliqués espéraient ainsi obtenir une nouvelle forme d’accréditation qui régulerait une activité qui prendra très certainement une ampleur considérable dans les années et décennies à venir. C’est ce qui s’est passé en décembre 2012 lorsque la loi relative aux Family Office est entrée en vigueur, créant ainsi l'un des premiers cadres juridiques régulant l'activité des Family Office (art. 28-6).

Les défis opérationnels de l’industrie

Alors que certains pourraient citer le futur du secret bancaire, l’indexation automatique des salaires au Luxembourg ou encore la crise financière, il semble que les réels défis des PSF résident dans le développement d’une véritable relation personnelle avec le client, dans l’offre de valeur et de services en ligne avec les vrais besoins des clients. Cela nécessite l’implication de toutes les équipes, focalisées sur le service au client, prenant le temps de le consulter régulièrement, de l’écouter, et d’employer la prudence nécessaire aux activités concernées. Pour y parvenir, un niveau d’expérience élevé est indispensable pour favoriser une réelle connaissance du marché.

Contact

  • Stéphane Césari
    Partner - PSF Leader

Share

 

Stay connected:
Get connected
Share your comments
More on Deloitte Luxembourg
Learn about our site

Recently published